Le match de Betton vu des cages!!

28 septembre 2011 - 19:48

Parce que la quantité ne nuit pas à la qualité voici, à nouveau, le résumé du match contre Betton mais cette fois vu des buts... C'est donc notre Costil à nous qui s'y colle! Si certains veulent participer, n'hésitez pas, envoyez moi vos papiers!!

Un suspense à la Hitchcok en cette belle matinée de septembre ! L'ESF a arraché la victoire aux dépends de Betton dans les dernières secondes, avec un but de notre buteur national: Dam !
C'est avec un effectif réduit à 12 joueurs et une stratégie inédite que l'ESF débute la rencontre pied au plancher: deux actions, deux buts pour un doublé d'Erwan.

Pour cette seconde rencontre à domicile, l'ESF réalise une entame de match identique à celle face à Mordelles. Fallait-il y voir un signe ?
La suite des événements aurait pu laisser penser qu'il existe un syndrome "Mordelles" à l'ESF.

La stratégie de Betton, basée sur des ballons en profondeur et des départs de leurs attaquants dans le dos de notre défense, a fini par payer, quelques minutes avant la mi-temps, avec la réduction du score.

La première mi-temps s'achève sur le score de deux buts à un. L'ESF s'étant montré ultra-réaliste lors des quinze premières minutes du match.

"Ce sera très serré, ce n'est pas un match qui finira sur un score de baby,par 6 buts à 4" nous disait Irish Capà la mi-temps.

Quel visage allait montrer l'ESF pour le second acte?

Fidèle à son habitude, depuis le début de la saison, l'ESF démarre difficilement cette seconde période, en subissant une égalisation puis en étant mené au score, par une équipe de Betton plus entreprenante. Le syndrome "Mordelles" allait-il ressurgir suite à ce 3e but adverse?

Mais l'ESF a du caractère, et elle l'a prouvé ce dimanche! Resserrant ses lignes, s'appuyant sur ses forces, l'ESF va chercher au courage l'égalisation puis inscrit un 4ème but rapidement, renversant la tournure de cette rencontre.

Le jeu du chat et de la souris se poursuit alors avec l'égalisation à 4 partout de Betton. L'abnégation de l'ESF finit par payer: un but dans les ultimes instants du match permet a l'ESF de remporter sa seconde victoire d'affilée.

Irish cap avait raison : il n'y aura pas eu 6 buts à 4. Mais un seul but d'ecart aura suffi ce dimanche à la joie des joueurs de l'ESF qui s'est emparée des vestiaires ce dimanche midi.

Vince

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Joueurs
  • 2 Supporters
+